APRÈS AVOIR MÉCÉNÉ LA REPLANTATION DE 450 CHÊNES DANS L’ALLÉE ROYALE DE SAINT-CYR, ASTRAZENECA FRANCE RÉAFFIRME SON ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL AUX CÔTÉS DU CHÂTEAU DE VERSAILLES

Sous le haut-patronage de Sarah El Haïry, secrétaire d’État en charge de la jeunesse et de l’engagement et avec le parrainage du Ministère de la Culture, AstraZeneca et le château de Versailles ont inauguré ce jeudi 30 septembre la replantation de l’allée de Saint-Cyr et annoncé le lancement d’un programme ludo-éducatif au bénéfice des jeunes de la coalition L’Ascenseur.

En janvier 2020, AstraZeneca a souhaité soutenir la replantation de 450 chênes dans l’allée royale de Saint-Cyr, grâce à un mécénat de 450 000 euros. La replantation de l’allée de Saint-Cyr s’inscrit dans un ambitieux programme du château de Versailles qui vise à la replantation des milliers d’arbres détruits lors des tempêtes dévastatrices de 1990 et 1999. Cette replantation exceptionnelle a permis de reconstituer l'une des plus grandes perspectives traversantes du domaine de Versailles et d’offrir une nouvelle promenade boisée aux visiteurs.

Catherine Pégard, présidente de l'Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles indique : « Le soutien d'AstraZeneca a permis d'achever un travail engagé depuis la tempête dévastatrice de 1999, en faveur de la préservation d'un patrimoine végétal hors du commun et dans le respect de la biodiversité. Le château de Versailles partage avec AstraZeneca la volonté de construire un lien social fort autour d’un patrimoine vivant et commun à tous, qu’il soit architectural ou végétal. »

Ce mécénat auprès du Château de Versailles s’inscrit dans le cadre de la stratégie mondiale "Ambition zéro carbone" "net zéro" d'AstraZeneca "Ambition zéro carbone", ainsi que de son grand programme de reforestation « "AZ Forest »t". , gGrâce au programme de reforestation AZ Forest,auquel 50 millions d'arbres seront plantés et entretenus dans le monde d'ici 2025.

La replantation d’arbres est un des moyens les plus efficaces pour lutter contre le dérèglement climatique et réduire l’accumulation de gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Le Quercus Robur ou chêne pédonculé a été l’essence retenue pour ce projet en raison de sa longévité, de sa grande résistance, de son adaptation à la diversité des sols analysés de l’allée de Saint-Cyr, ainsi que de sa capacité à éliminer le dioxyde de carbone et d'autres polluants de l'air. Ces arbres font l’objet d’un suivi biologique par le château de Versailles et d’un rapport annuel pour la biodiversité afin d’en mesurer l’impact sur le long terme.

Entreprise également engagée sur la question de l’égalité des chances, AstraZeneca a décidé de rediriger les contreparties de ce mécénat au profit des jeunes de L’Ascenseur, collectif regroupant 20 organisations dont AstraZeneca est membre fondateur depuis 2019. Ainsi, depuis le mois de juillet, AstraZeneca propose aux jeunes de toutes les associations du collectif un programme complet d'activités spécialement conçu par les équipes du château de Versailles autour des sujets environnementaux, culturels et patrimoniaux : visites et défis pédagogiques pour découvrir les métiers d’art, escape game autour de la biodiversité, accès aux coulisses des chantiers du château, rencontre avec les artisans sont par exemple proposés aux jeunes bénéficiaires du programme.

Sarah El Haïry, secrétaire d’État chargée de la jeunesse et de l’engagement : « Par sa double vocation culturelle et sociale, ce programme porté par AstraZeneca au profit des jeunes de L’Ascenseur qui se tient au sein du château de Versailles est une véritable chance pour notre jeunesse. La société de l’engagement se fait en acte et cette démarche, à la fois écologique et vectrice d’inclusion sociale en est une expression concrète. En mettant cette rencontre sous le haut-patronage du secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse et de l’Engagement, je suis heureuse de soutenir ce programme qui permet à de nombreux jeunes de vivre une expérience qu’ils garderont longtemps en mémoire. »

A ce jour, plus de 300 jeunes se sont inscrits d’ici la fin de l’année 2021 à ce programme inédit et nous espérons toucher entre 300 et 500 jeunes par an sur le long terme.

Olivier Nataf, président d’AstraZeneca France : « Chez AstraZeneca, nous sommes convaincus que la santé de la planète, des populations et de nos économies est interconnectée. La transition écologique est au cœur de notre stratégie et nous déployons actuellement l’une des politiques RSE les plus ambitieuses du secteur. Nous l’illustrons aujourd’hui via ce double partenariat : avec le château de Versailles pour restaurer un patrimoine historique et écologique d’une part et avec L’Ascenseur pour l’inclusion sociale des jeunes de l’autre. Nous démontrons ainsi qu’environnement peut rimer avec égalité des chances. »

Le premier programme inter-associations de L’Ascenseur mis en place par AstraZeneca a pour objectif  d’aider  1000  jeunes  en  3  ans.  Ces actions  bénéficient à des jeunes de 12 à 25 ans, du collège jusqu’à l’insertion professionnelle. Elles se traduisent par des dons informatiques, des ateliers, des conférences métiers, des animations en établissements scolaires et du mentorat. En 2020, ce sont plus de 280 jeunes soutenus et près de 45 collaborateurs volontaires engagés sur des actions spécifiques avec L’Ascenseur,  notamment  grâce  à  la  mise  en  place  de  temps disponibles pour cet engagement durant la crise COVID-19. AstraZeneca a également renforcé son engagement auprès de L’Ascenseur à travers le Young Health Programme, programme de soutien à l’échelle mondiale à destination des jeunes pour le développement de leur santé et de leur bien-être avec l’opération ‘En Stage !’ lancée en juillet dernier. 

Saïd Hammouche, co-fondateur de L’Ascenseur et Président de la Fondation Mozaïk :
« Nous remercions les entreprises comme AstraZeneca qui s’engagent à nos côtés  concrètement et durablement pour l'égalité des chances. Nous développons des programmes inédits d'inclusion sociale et économique à destination des jeunes avec AstraZeneca France. Être présent ici aujourd'hui est une belle occasion de célébrer ce partenariat. »