MedImmune et Sanofi Pasteur collaborent contre le virus respiratoire syncytial (VRS)

MedImmune, la division de recherche biologique d’AstraZeneca et Sanofi Pasteur ont annoncé le 3 mars 2017 la signature d’un accord en vue du développement et de la commercialisation d'un anticorps monoclonal - MEDI8897 – dans la prévention des maladies associées au virus respiratoire syncytial (VRS) chez les nouveau-nés et les nourrissons.

MEDI8897 est un anticorps monoclonal qui neutralise le VRS en liant la protéine de fusion F du VRS exprimée sur les virions et les cellules infectées ; il est conçu pour avoir une demi-vie prolongée de sorte qu'une seule dose devrait suffire pour toute la durée de la saison virale. Il est développé pour l'immunisation passive du nourrisson. MEDI8897 fait actuellement l'objet d'une expérimentation dans le cadre d'une étude de phase IIb chez des nourrissons prématurés et un essai de phase III est prévu chez des nourrissons à terme en bonne santé. MEDI8897 a obtenu le droit à un examen prioritaire (fast-track) de la FDA des États-Unis en 2015.

Selon les Centers for Disease Control and Prevention, le VRS est la cause la plus fréquente d'infection des voies respiratoires basses chez l'enfant de moins d'un an aux États-Unis et dans le monde.

« En mettant en commun avec Sanofi Pasteur, leader mondial des vaccins pédiatriques, notre expertise et nos compétences dans le domaine des maladies respiratoires et du virus respiratoire syncytial (VRS), nous espérons répondre à un besoin médical insatisfait destiné à tous les nourrissons, aussi bien nés à terme ou avant terme.» a déclaré  Bahija Jallal, Executive Vice President, MedImmune.